Familles roms : le choix de l’accueil

lundi 22 octobre 2018 de 19:00 à 21:00

Début septembre 2012 deux groupes de familles Roms roumains, représentant 80 personnes, chassés de Marseille, « atterrissaient » à Gardanne après de longues errances en France et dans les pays voisins.

Un collectif d’associations et de citoyens, de toutes origines politiques, philosophiques ou religieuses s’est aussitôt constitué dans le but de soutenir ces familles et de les accompagner vers l’autonomie économique et sociale.

Après une brève hésitation le Maire de Gardanne, Roger Meï, a pris la décision, politiquement courageuse et toujours unique à ce jour en Provence-Alpes-Côte d’Azur, de mettre à leur disposition un terrain, le « Puits Z », carreau d’un ancien puits de mine.

Dès lors a débuté un travail de longue haleine en étroite collaboration entre le Collectif de Gardanne, la Ville et ses services, l’Éducation Nationale, avec le soutien des services de l’État, du Département et de nombreuses associations, modestes ou de taille nationale.

Cet accompagnement ne s’est pas fait sans des difficultés de tous ordres : administratif, politique, social, économique, culturel. Il se poursuit encore.

Il a néanmoins permis qu’aujourd’hui ces familles soient quasiment toutes insérées en termes d’éducation, de santé, d’emploi et de logement, même si certaines situations demeurent fragiles.

Cela montre ce qui est possible quand pouvoir politique et institutionnel d’une part et société civile d’autre part coopèrent en bonne intelligence.

par :

  • Didier Bonnel
  • Marie-Véronique Raynaud, membre du bureau du Collectif de Gardanne, co-coordinatrice de notre livre,
  •  Mustapha El Miri, maître de conférences à l’université Aix-Marseille, directeur du département de sociologie, ex-adjoint au maire de Gardanne.

Emplacement
Salle Bouvaist

Catégories