Un passé qui passe mal

lundi 02 décembre 2019 de 19:00 à 21:00

Au nord de l’Adriatique existe une île nommée Goli Otok (l’île nue) connue pour avoir été une prison, déclarée camp de « rééducation », à l’époque de la République Fédérative Socialiste de Yougoslavie. Lors de la rupture entre Tito et Staline en 1948 des prisonniers politiques y furent internés . Tito essaya de se différencier du « modèle stalinien » mais ne rompit pas avec ses méthodes ni avec certaines de ses conceptions théoriques. 70 ans plus tard, les archives, en grande partie détruites, restent quasi inaccessibles.

Emplacement
Salle Jules Isaac, Bibliothèque Méjanes

Catégories